Acclimater, mater le chaos climatique, matériellement, maternellement

Un débat entre toutes sensibilités est appelé par Pierre Calame, Dominique Méda, Géraud Guibert, Christian de Perthuis...

Il serait publié dans les principaux quotidiens (prévu dans Ouest-France par exemple, ce 10 novembre).

Nous appelons les scientifiques, économistes, politiques, médias à le signer pour s'y impliquer, pour aboutir...

Le format et le périmètre de ces tables rondes et débats n'est pas défini, ce sera aux signataires de le préparer.

 

Pour un rehaussement de l’ambition climatique,
couplant obligation de résultat et justice sociale

 

Les faits sont cruels. Après trente ans de discours, d’avertissements catastrophiques, de traités internationaux, de marches de protestation, d’appels à responsabilité, seules les crises économiques et sanitaires, la crise financière de 2008 ou la crise sanitaire de 2020 ont été en mesure de réduire, temporairement, l’émission mondiale de gaz à effet de serre. Ce qui signifie que malgré toutes les déclarations d’intention notre modèle économique repose, comme par le passé, sur une forte corrélation entre PIB et empreinte écologique.

Les tendances ne sont pas identiques dans toutes les régions du monde. En Europe comme en France, les émissions territoriales sont en net recul. Mais ce recul est en grande partie en trompe l’œil du fait des émissions induites par les importations qui n’apparaissent pas sur notre territoire mais font partie de notre empreinte écologique. C’est ce que vient de nous rappeler, en octobre 2020, le rapport du Haut Conseil pour le Climat. Il montre que notre empreinte carbone a augmenté de 1995 à 2005 et connaît depuis lors une diminution, se situant aujourd’hui autour de 11,5 tonnes par habitant et par an, au même niveau qu’en 1995. Depuis les années 2010 les émissions importées ont dépassé les émissions sur le territoire national.

Un changement radical de notre modèle de vie et de développement s’impose. Qui en doute encore ? Mais comment changer de braquet ? Avec quels outils économiques ? Motus et bouche cousue.

Organisons en France un  débat ouvert sur la manière d’être à la hauteur des engagements que nous prenons. Passons d’une obligation de moyens à une obligation de résultat. Nous nous sommes engagés à plafonner notre empreinte carbone globale annuelle et réduire le plafond de 6 à 7 % par an. Débattons publiquement de la manière de le faire en conciliant l’efficacité des moyens engagés et l’exigence de justice sociale sans laquelle la charge de l’ajustement sera inévitablement reportée sur les plus pauvres. Débat d’autant plus urgent que c’est à l’échelle de l’Union européenne et dans le cadre du Nouveau Pacte Vert que doit s’organiser, du fait de l’ampleur des échanges intra-européens, ce passage d’obligations de moyens à une obligation de résultat.

Nous appelons les scientifiques, les économistes, les différentes composantes de la société à accepter un débat ouvert sur les solutions respectant cette double obligation de résultat. Nous proposons que les alternatives mises en évidence par ce débat fassent ensuite l’objet d’une délibération citoyenne, dont la récente Convention citoyenne pour le climat a montré avec quel enthousiasme et quel sérieux les citoyens pouvaient se saisir de questions réputées complexes mais qui engagent l’avenir.

Signataires : Pierre Calame, Dominique Méda, Christian de Perthuis, Géraud Guibert, Claude Simon, Michel Berry, Armel Prieur, Corinne Lepage, Bettina Laville, Michèle Rivasi, Patrick Fremeaux, Maxime Blondeau, Armel Le Coz, Michel Derdevet, Anne Girault, Nicolas Dufrêne, Andrea Caro Gomez, Gilles Berhault, Patrick Duncan, Dominique Vedy, Vincent Berthet, Bruno Parmentier, Michel Cucchi, Dominique Bourg, Alain Dubois, André Bosquart, Guillaume Delacourt, Laurent Dubreucq, Jean-Yves Rossignol, Véronique Fauvernier, Hugues Sibille, Benjamin Moron-Puech, Jacques Billière-George, Yannick Régnier, Roland Pérez, Augustin Berque, Joseph Tarradellas, Alexandre Jost, Samuel Thirion, Pierre Caro, Denis Clerc, Aurélien Boutaud, François Warlop, Michel Godron, Gérard Defois, France Joubert, André Decoster, Philippe Derudder, Marina Déak, Yves Berthelot, Yves Cochet, Bernard Dhorne, Markus Luethi, Michel Adam, Patricia Kasperet, Jacques Fradin, Antoine Anderson, Maxime Bono, Christine Bisch, Philippe Vialatte, Christophe Bayle, Delphine Lalu, Louis-Marie Blanchard, Thierry Paquot, Christophe Blavot, Patrick Viveret, Cathy Dupuy, Paul Tran Van Thinh, Dominique Figeat, Paul Quilès, Jean-François Caron, Nacera Aknak Khan, Nils Ohlund, Claude Jourdren, Bertrand Charrier, Geneviève Ancel, Christophe Beau, Georges Garcia, Laurent ZibellHanna Clairière, Chantal Pacteau, Régis Ribette, Lionel Bécus, Etienne Godinot, Jean-Yves Pineau, Fanny Duchemin, Erick Hénault-Colle, Claude Leclère, Philippe Biutin, Sylvain Boucherand, Morgane Schlumberger, Mark Ritchie, Patricia Chilton, George Tsobanoglou, Alfonso Cotera, Zaued Do'a, John McClintock, Éric Fourreau, Johnson Palakkappillil, Jean-François Hérouard, Gabrielle Rossi, Jean-Claude Mairal, Vianney Languille, Jezabel Couppey-Soubeyran, Xavier Normand, Pierre Léna, Philippe Dubois, Pascal Devolder, Hervé Cellard, Christophe Mandereau, Guillaume Roux, Patrick Breaud, Bernard Fortier, Jean-Loup Chappelet, Marc Pena, Gustave Massiah, Jean-Baptiste Dusson, Mathilde Szuba, Maryse Clary, George Lumioara Billière, Michel Girin, Catherine Jeandel, Claude    Ruelland, Georges Chaussepied, Michael Vincent, Richard Herbach, Yannig Derrien, Emilie Ducourant, Marie-Pierre Longuet, Marc Valette, Anne Bozon, Sylvain Knecht, Francis Charpentier, Marie-Christine Zélem